L’inconnu

L’inconnu présent
L’inconnu distant
Et pourtant pas si absent
Tête à tête, main à main
Ça se rejoint

Fil au temps, sifflotant
Au décor de colonnes arrogantes
Que j’ignore évidentes

Bouclier sans épée
Sans amant
Sans aimée

Tourbillons filaire
Proses de naguère

Et s’en va éphémère le lointain songe de cette nuit d’hiver
Tu resteras là en ma mémoire
Tu resteras là mais sans moi

Et pourtant l’inconnu
J’aurai voulu tant te connaitre
Qu’on se rencontre
Mais à jamais figé
Mais à jamais dessiné
Sans destin
Mais sans chagrin

Ou alors en ma mémoire
Qui sait un jour je te ferais vivre
Je te ferais me sourire

Je te ferais me parler
Et moi j’écouterais
Ce que tu avais à me dire

Sans un mot
Attentif
Émotif

Inconnu ne retient rien
Laisse toi aller
On aura tout le temps à se connaitre
À se reconnaitre
Et rien ne sera inconnu

 

4 commentaires pour l'article “L’inconnu

  1. L’idée de mon texte, vient d’une image représentant un personnage tourné, avec des colonnes etc, donc au final le début n’est qu’un mélange de ce qui est vu et de ce qui peut être imaginé, puis comme l’histoire de l’autre celle qu’on pourrait aimer parfois entendre, j’imagine qu’il pourrait conter la sienne, voir au final la mienne ou en tout cas à travers la sienne parler de qui je suis, ou tout du moins faire écho à la mienne peut-être.

    Je fais aussi référence pour moi en implicite aux illusions parfois présentes de nos attentes, qui si j’extrapole pourrait parfois amener à des déceptions (dû à nos attentes illusoires). Peut-être que la question final est « est-ce que la rencontre avec un autre est réellement possible ou pas ». (j’aime à le croire mais n’ai aucune certitude à ce sujet), est-ce que dans l’autre nous nous cherchons pas avant tout…

      • Une rencontre pour moi, est un échange entre deux êtres, avec des tentatives de s’écouter, s’entendre, partager, se comprendre (au moins un peu lol), car tous ce qu’on écoute, partage, comprend est obligatoirement relatif à qui on est.

        C’est pourquoi une « rencontre » pour moi, même si elle est fugace ou partielle sous-entend qu’on ait une certaine ressemblance pour au moins communiquer un minimum. Avec trop de différence il n’y a je pense jamais de réelle rencontre.

Laisser un commentaire